mercredi 5 novembre 2014

Simetierre - Stephen King





Quatrième de couverture :

Louis Creed, un jeune médecin de Chicago, vient s'installer avec sa famille à Ludlow, charmante petite bourgade du Maine. Leur voisin, le vieux Jud Grandall, les emmène visiter le pittoresque vieux "simetierre" forestier où des générations successives d'enfants de la localité ont enterré leurs animaux familiers. Mais, au-delà de ce "simetierre", tout au fond de la forêt, il en est un second, et c'est un lieu imprégné de magie qui vous enjôle et vous séduit par de mystérieuses et monstrueuses promesses. Bientôt, le drame se noue, et l'on se retrouve happé dans un suspense cauchemardesque, tellement affreux que l'on voudrait s'arracher à cette lecture...


Mon avis :

Je viens de me rendre compte que je n'avais aucune chronique de livre de Môssieur King sur mon blog. Du coup, après avoir fait une crise d'épilepsie doublé d'un anévrisme et d'un bref épisode de possession démoniaque, je m'en vais vous faire un topo de ma récente lecture commune initiée par Mlle Caro en personne.

Nous voilà embarqué dans le trou du cul de Miss America par un charmant médecin et sa petite famille. L'histoire se passe dans les années 80, autant vous dire, qu'à part la musique que je plussoie complètement, c'est une époque qui me laisse passablement perplexe (surtout au niveau des styles vestimentaires). Louis Creed et sa smala viennent à peine d'emménager dans leur nouvelle maison, et déjà les problèmes débarquent.
J'ai nommé Jud Grandall.
Un de ces personnages qui vous donnent envie de vous taper la tête contre le mur tant leur sympathie vous exaspère. Faut arrêter de se foutre de la gueule du monde. Les gens gentils sont un mythe. Surtout dans la vraie vie.
Jud Grandall et sa femme Norma qui ont l'air tout droit sortis d'une émission d'Oprah Winfrey shootée à la kétamine. Ils sont vieux. Ils sont serviables. Ils racontent de merveilleuses histoires sur l'histoire de l'Amérique. Jud devient le meilleur ami de Louis. Norma devient la fournisseuse de recettes de la femme de Louis. Bref. Ils sentent l'arnaque à trois kilomètres.
Je ne peux pas parler de Simetierre sans vous parler de Winston Churchill. Non. Pas le mec qui fume des cigares avec un chapeau ridicule et qui a bouffé du pudding avec Hitler. Celui du livre est plus communément appelé Church, il a plein de poils, adore bouffer du zozio crû et perd ses testicules en cours de lecture. Il ronronne aussi. Accessoirement. Normal vu que c'est un chat. Chat qui est un personnage à part entière et qui m'a vendu du rêve tout au long de la lecture. Church est beau, Church est génial, Church fait pleurer et Church pue. Aussi. Mais ce n'est qu'un détail puisqu'il est l'animal de compagnie de la famille Creed et que l'histoire serait toute pourrite sans lui. (Oui pourrite, t'as un problème ?)

Oui parce que l'histoire de Simetierre tourne autour d'un cimetière (duh!) entretenu par des générations d'enfants qui y ont enterré leurs animaux de compagnies. Cimetière qui se situe sur la propriété de la famille Creed et qui recèle de nombreux secrets.
Mr King réussi une fois encore à imposer son style. SI SI MR KING REPRESENTE ! Une ambiance glauque à souhait portée par des personnages très bien travaillés. Personnages qui ont tous un passé, un bagage, une histoire et un caractère propre à Stephen King. C'est-à-dire qu'ils sont aussi humains que nous, sauf que, globalement, ça finit toujours très mal pour eux. Du coup on est happés par l'histoire, happés par la lecture, parce qu'on attend qu'une chose : savoir comment tout ça va se terminer. Les détails permettent une immersion totale dans l'univers de Simetierre et les interventions des personnages nous collent à la peau.
Je pense notamment à Ellie. La petite fille qui fout les jetons. Elle et ses réactions d'adulte, elle et sa répartie, sa relation avec Church et son évolution. Sa relation au monde, à la vie, qui nous touche parce que particulière mais justifiable. Et son caractère tellement différend de celui de sa mère.
Et sa mère justement, Rachel, personnage qu'on déteste avec beaucoup de plaisir. Même si au fil de la lecture, on finit par avoir pas mal de compassion pour elle. Rachel qui est l'archétype de la femme légèrement hystérique sur les bords, qui paraît passablement insupportable du point de vue du lecteur, mais qui fait figure de prisme par rapport aux réactions de tous les autres personnages.

Bref. Vous l'aurez compris. J'ai adoré ce livre. Pour la simple et bonne raison qu'il est écrit par Stephen King et que ce monsieur a un style qui me parle. L'ambiance générale du bouquin fout les glandes parce que tout est souvent suggéré sans qu'on en sache plus que ça, ce qui réjouit mon imagination débordante et morbide. L'évolution des personnages nous parle parce qu'on ne peut s'empêcher de s'y identifier, ne serait-ce qu'un minimum.


En gros Simetierre expose les pires vices de l'être humain tout en nous rappelant qu'on aurait pas fait mieux à la place des personnages. Et c'est pour cette raison que j'aime King. Il doit sûrement réveiller mon côté masochiste en me prouvant qu'aucun de nous n'est moins détestable que ses personnages.


Ma note : 


17/20





Cette lecture commune a été une très belle expérience que j'ai été ravie de partager avec :

- Caro (of course !)
- Sabrina
- Astrid
- Cindy


Je rajouterais certains liens au fur et à mesure ! 

13 commentaires:

  1. Je ne suis pas une habituée des Stephen King mais pourquoi ne pas lire celui là ! Je prends note :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux que te le conseiller, il fait parti des "classiques" de King qui pour moi restent les meilleurs :).

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Il est pas très long et il se lit facilement :)

      Supprimer
  3. Je suis en train de lire Docteur Sleep, awesomeeeee! Par contre je n'ai pas lu celui là, mais ça viendra!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Raaah faut que je lise Doctor Sleep moi :D !

      Supprimer
  4. (Mais tu n'as pas reçu mon commentaire ?)
    Et benh je disais que je suis moi-même étonnée de ne pas l'avoir autant aimé que toi (d'autant plus que nos gouts se ressemblent beaucoup !!!) et donc... bon j'avais posté ce commentaire hier et je ne sais plus ce que je disais d'autres !
    Mais bref ! Le fiston du King est en train de rattraper les conneries de son père dans mon estime :P

    Loooove

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux si tu kiffes Nosfera2 :D ! Ca me rassure !
      Love dans ta face <3

      Supprimer
  5. Ta chronique est aussi jouissive à lire que tes mails! Surtout ne change rien, j'te kiffe trop comme ça ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mlle Caro :D !! Un plaisir de te lire comme toujours.
      Et ne t'inquiètes pas, je me fais bien trop rire pour changer prochainement ;).
      Des bisous dans ta face <3

      Supprimer
  6. Aah Stephen King une valeur sûre on peut le dire^^

    RépondreSupprimer
  7. J'ai lu un de tes commentaires sur le site de Bulledop' mentionnant qu'il y avait un tome 2 à ce roman que j'ai particulièrement aimé. Un de mes plus grands coups de cœur littéraires. Je ne sais pas si j'ai bien compris mais si c'est le cas, pourrais-tu me donner le titre de ce deuxième tome ? J'ai cherché sur Google et ne l'ai vu nulle part.

    Le lien de mon pseudo ne marche pas et c'est pour cette raison que je t'indique ici l'adresse de mon site : https://mangoandshamallow.wordpress.com/

    Merci d'avance !

    RépondreSupprimer